Chaînes de montage : traçabilité des caisses automobiles

La technologie RFID est une réponse fiable au besoin de gestion des consignes de montage en industrie automobile

Les chaînes de montage intègrent depuis plusieurs années des systèmes d’identification sans contact. En effet, la diversité des véhicules impose aux constructeurs d’identifier de manière fiable l’ordre de fabrication, afin que les robots assemblent la bonne diversité de véhicules (couleur, motorisation, forme, toits…).

Cette traçabilité peut être assurée poste à poste de manière théorique dans un suivi de production informatique. Néanmoins, les cas de recyclage, de reprise ou de sortie des véhicules, entraînent des désynchronisations. Les conséquence sont alors le décalage de l’ensemble de la production, et donc des pertes financières importantes.

L’industrialisation de la technologie RFID UHF leur permet aujourd’hui de répondre efficacement à cette problématique sur les chaînes de montage.

Mise en place de la solution RFID

On implante sur chaque nacelle des tags industriels, et les robots et automates intègrent des lecteurs/modules RFID. 

Pour commencer, le tag industriel implanté sur la nacelle est encodé en début de ligne de montage. On inscrit alors sur le tag, le code de l’ordre de fabrication déterminant la diversité du véhicule. Ainsi, grâce aux lecteurs intégrés aux robots et automates, le tag sera lu à chaque poste des chaînes de montage à travers des protocoles de communications industriels (CAN, PROFIBUS, MODBUS, PROFINET). Afin d'y inscrire toutes les informations nécessaires, le tag peut contenir une mémoire allant jusqu'à 8Kbits.

Avec des portées importantes et des échanges rapides, la technologie UHF est une réponse fiable, robuste et pérenne pour la gestion des chaînes de montage et la traçabilité des caisses en industrie automobile.