Définir la géolocalisation industrielle

Le recours à la localisation RFID dans l’industrie offre des solutions et des améliorations pour les processus de production.
Il faut distinguer la géolocalisation outdoor et la géolocalisation indoor, chacune n’ayant pas recours aux mêmes technologies. Dans les deux cas, l’objectif final est de pouvoir identifier et repérer dans un espace tridimensionnel, un objet fixe et/ou en mouvement.

Je souhaite suivre en temps-réel ma production, mes biens, les personnes

La géolocalisation est un véritable instrument technologique, pouvant améliorer significativement les performances et les coûts liés à vos processus de production industriels.

Elle peut vous accompagner en répondant à différents besoins comme :

  • la recherche et la localisation de matériels, d’équipements, d’outils ou de pièces dispersés au sein d’une ou plusieurs zones.
  • le suivi d’une flotte de véhicules, du matériel transporté ou du parcours effectué entre deux points géographiques.
  • l’optimisation des trajets et des déplacements de sorte à supprimer des points de blocages dans les phases de transport, qu’il s’agisse de matériel ou d’individus.
geolocalisation indoor industriel
  • la localisation et le suivi précis des en-cours de production afin de superviser la bonne exécution de chaque étape et opération d’un processus.
  • la sécurisation d’un environnement et du personnel en cas d’incident, de sorte à avoir une connaissance temps réel de la position de chaque individu et procéder à une évacuation du site ou une intervention.

Comment localiser une puce RFID ?

Il est essentiel de comprendre le fonctionnement global d’un système RFID mais aussi la différence entre RFID active et RFID passive, pour comprendre comment localiser une puce RFID. Explications sur notre page dédiée.

Avantages de la localisation indoor pour l’industrie

Suivre et monitorer la localisation d’objets ou d’individus en temps réel, offre des leviers d’amélioration à votre usine. Que celle-ci soit sur un seul site ou plusieurs, la localisation indoor contribue à la performance de vos processus de production.

  • Gain de temps dans la recherche et la traçabilité d’objets, d’équipement, de personnel 
  • Réalisation d’inventaire plus rapide et simplifié
  • Maintenance des équipements et chaîne de production renforcée
  • Amélioration de la sécurité des environnements de production, du personnel, etc.
  • Réduction significative des coûts tant sur les gains de temps réalisés que sur le renforcement de la sécurité ou des processus de production.
géolocalisation en cours production

Exemples d’implémentation technique de la géolocalisation pour une usine 4.0

La géolocalisation est le plus souvent utilisée dans les industries de logistique et de transport, avec :

  • d’un côté, la géolocalisation outdoor, qui a généralement recours à la couverture satellitaire (voir notre étude de cas de localisation outdoor sur la traçabilité de wagons en briqueterie) ;
  • d’un autre côté, la géolocalisation indoor, qui peut avoir recours à des technologies comme le WPS (Wi-Fi Positioning System), les senseurs MEMS, les balises Bluetooth dans le cadre du WPS ou encore la Li-Fi.

Techniquement, la mise en place d’une solution de géolocalisation et de suivi passe par :

  • l’équipement des matériels par des tags RFID,
  • l’installation d’antennes et de lecteurs RFID préalablement définie par une étude de site,
  • le développement d’un logiciel permettant de récolter, traiter et analyser les données.

Enfin, trois méthodologies existent pour localiser un objet et faire remonter l’information et les paramètres souhaités au logiciel d’analyse : 

  • Triangulation : l’objet est équipé d’un capteur actif. Le système détermine la position de l’objet en temps réel (RTLS) par rapport à des antennes dont la position est connue, comme pour la technologie UWB par exemple.
  • Zoning : l’objet est équipé d’un capteur actif. Une balise radio, similaire au beacon BLE ou une borne Wi-Fi, émet un signal périodique avec une portée réglable. Le capteur qui reçoit ce signal sait qu’il est entré dans la zone de la balise (un lieu de stockage, un îlot de production, un lieu de passage). L’absence de réception du signal lui permet de savoir qu’il en est sorti. Le capteur communique enfin cette information en temps réel au logiciel d’analyse de données.
  • Détection de passage : l’objet est équipé d’un identifiant passif. Le système est composé de portiques ou points de passage RFID qui lisent l’identifiant à chaque passage. Cette solution offre l’avantage de pouvoir fonctionner dans des environnements où les capteurs actifs ne peuvent pas encore aller. Elle permet aussi l’identification en masse lorsqu’il y a un grand nombre d’objets à détecter simultanément.

Pour vos besoins de géolocalisation industrielle, retrouvez nos membres :


Toutes les solutions pour l’usine 4.0 :