Les solutions de géolocalisation intéressent de plus en plus les industriels en quête de nouveaux moyens pour gagner en productivité. Le temps dédié à la recherche d’en-cours est souvent très important et, au-delà du simple « budget » temps, c’est l’impact général sur la production qui est problématique. Que ce soit pour retrouver une commande client, accélérer ou retirer de la production tel ou tel lot ; il faut être en mesure de localiser rapidement les produits concernés.

La technologie RFID répond à ces objectifs en permettant une identification unique, une lecture en masse et une localisation efficace de vos biens ou de vos équipements.

Mettre en place une solution de géolocalisation par RFID se fait en 3 étapes :

1 – Identifier votre matériel à tracer

Chaque matériel doit avoir une « carte d’identité », qui permet de garantir la qualité des informations de traçabilité. Plusieurs solutions existent ; après le déploiement massif des codes-barres la technologie RFID est aujourd’hui devenue incontournable dans toutes les fonctions d’identification.  C’est une technologie mature qui a su évoluer depuis plus de 30 ans pour répondre à un très large spectre de contraintes industrielles (températures, humidité, pression, choc, coût…). Sa conception initiale visait déjà à assurer cette identification automatique. Il existe de nombreuses solutions passives (tag RFID) ou actives (capteur IoT intelligent avec RFID) pour assurer l’identification de vos équipements. Les capteurs intelligents, IIoT, apportent des fonctions supplémentaires telles que des écrans pour remplacer les étiquettes papier ou des boutons pour interagir avec les personnes.

Le choix de vos tags, du lecteur RFID et des antennes à mettre en place repose sur une analyse précise de votre environnement, de votre besoin et de vos objectifs (localisation en temps réel ou non, tags réutilisables ou jetables, …). La méthodologie MyRFIDSolution assure l’élaboration conjointe de la solution RFID qui s’adaptera réellement à votre process (et non l’inverse !).

Foire aux questions MyRFID

2 – Choisir la technologie de géolocalisation par RFID

Il existe 4 façons de géolocaliser des équipements sur les sites de production ou entrepôts des industries. Chaque solution apporte un niveau de précision croissant et nécessite ainsi une infrastructure plus avancée.

Point de passage

Cette solution est basée sur des portiques équipés d’antennes qui vont suivre le passage du matériel tel un péage autoroutier. Rapide et capable de lire à distance un grand nombre d’identifiants RFID à la fois (identification en masse), elle nécessite l’implantation de portiques aux points névralgiques de votre site ou entrepôt, qui devront tous être câblés.

BLE/WIFI

Cette solution détermine la position du matériel par un traitement du signal (calcul de la puissance du signal RSSI, détermination de l’angle d’arrivée – AOA) qui donne une précision de quelques mètres. Basée sur des technologies grand public, elle utilise la bande de fréquence 2,45 GHz (2,4 à 2,4835 GHz). Très utilisée et sensible aux interférences, elles offrent l’avantage d’avoir des coûts matériels relativement faibles ainsi qu’un large choix d’équipements. En contrepartie, sa précision est plus faible que celle de l’UWB (qui est de quelques centimètres).

UWB (Ultra Wide Band)

Cette technologie a été mise en œuvre dans l’industrie pour des solutions de géolocalisation avec un niveau élevé de précision, de l’ordre de quelques centimètres grâce à l’utilisation d’une bande de fréquence plus élevée (3,5 à 6,5Ghz) et à sa capacité à échanger de l’information de façon bidirectionnelle. Elle nécessite la mise en œuvre d’une infrastructure plus conséquente sur l’ensemble de la zone où suivre les déplacements. Il faut en effet que l’objet soit à l’écoute de 4 antennes pour pouvoir déterminer sa position. Elle permet une distance de lecture supérieure à 20 mètres, sans avoir à « viser » l’équipement lors de la lecture.

Zoning

Cette solution est basée sur des balises qui émettent un signal radio, en BLE la plupart du temps, de faible puissance. La méthode consiste à suivre la présence du matériel dans la zone couverte par le signal émis par la balise. La mise en œuvre de cette technologie permet aussi de suivre les flux à un point de passage en mettant une borne au-dessus d’une porte par exemple.

Mise en œuvre de la technologie d’identification

Géolocaliser un objet, quelle que soit la technologie de géolocalisation choisie, nécessite :

  • d’identifier le matériel
  • puis de déclarer cet identifiant au système de localisation par l’intermédiaire d’un logiciel. 

Prenons l’exemple d’un bac équipé d’un capteur actif avec un identifiant RFID. Lors de sa mise en service, son identifiant est déclaré au logiciel de supervision soit manuellement, soit automatiquement par le capteur intelligent. Puis, lorsque le capteur se déplace, il interagit avec le système de géolocalisation qui enregistre sa position et la partage avec les autres outils informatiques.

géolocalisation par rfid tableau comparatif

3 – Solution RFID de localisation : quels gains ?

Le principal gain apporté par la géolocalisation est de faire disparaître le temps dédié à la recherche d’équipements ou d’en-cours de production.

Cependant l’arrivée de capteurs IoT, de plus en plus évolués, automatise aujourd’hui le suivi de processus et la génération d’indicateurs de performance. Les entreprises industrielles peuvent alors récupérer des données telles que : temps de rotation d’un chariot sur une chaine de production, temps de passage à des points d’étapes, géolocalisation des alertes ou encore la cartographie des flux.

Les technologies de géolocalisation se développent de plus en plus au sein de l’industrie et les gains sont au rendez-vous. L’évolution des capteurs que l’on peut installer sur son matériel et la maturation progressive des technologies de géolocalisation offrent toujours plus de possibilités pour un investissement toujours plus faible, réduisant d’autant la durée de ROI.

Découvrez nos auteurs

photonom
editag thomas crozat

Thomas CROZAT

Commercial industrie EDITAG - fabricant de solutions IoT pour l'art et l'industrie

C'est avec 10 ans d'expérience terrain et commerciale en supply chain que je mets en avant tout le savoir faire d'EDITAG. J'aide nos clients à tirer toute la puissance de nos solutions pour transformer leurs opérations.