Identification des équipements de consignation en sidérurgie

 

Identification des équipements de consignation en sidérurgie

Identification des équipements

La sécurisation de l’acte de consignation est un enjeu capital dans le cadre du démarrage de maintenance en industrie. Que ce soit au niveau électrique, hydraulique ou mécanique. Ainsi l’acte de consignation consiste à séparer les sources d’énergies des organes en mouvement afin de garantir la sécurité des intervenants lors de leur travail de maintenance sur le site. Par conséquent, il apparaît primordial d'avoir effectué en amont une identification des équipements.

Des équipements de travail mis à l'arrêt lors d'opérations (interventions ou travaux) sont à l'origine d'accidents du travail aux conséquences souvent graves. Tandis que ces accidents sont dus au contact du salarié avec différents éléments dangereux :

  • pièces nues sous tension électrique ;
  • fluides sous pression (hydraulique, vapeur, produits chimiques dangereux...) ;
  • pièces mécaniques effectuant un mouvement imprévu.

Dans la majorité des cas, la victime se croyait en sécurité, mais la consignation s'est avérée incomplète ou erronée (Source INRS)

Les organes servant de consignation sont multiples :

- Départs électriques (disjoncteurs, interrupteurs, départs moteurs…)
- Vannes quart de tour sur tuyauterie, vannes papillons…
- Élingues, chaines…

 

Pour une même machine à immobiliser, de nombreux points peuvent être consignés dans un environnement industriel restreint.
Ainsi la traçabilité de la consignation des équipements est traditionnellement assurée à travers un processus papier ou informatique mais il montre ses limites lorsqu’il s’agit d’identifier de manière fiable et durable, les organes à consigner.
En effet, l’enjeu de la consignation consiste pour les agents, à identifier de manière fiable les équipements à manœuvrer afin de garantir leur sécurité et leur efficacité.

La mise en place d'une solution RFID 

Un tag RFID Haute Fréquence (HF) est placé sur chaque élément clé. Les opérateurs n'ont plus qu'à positionner leur lecteur RFID HF  près du tag pour passer à l'étape suivante. Ils ont également la possibilité d'y inscrire une nouvelle information comme l'horaire de passage sur le tag si nécessaire.

La RFID HF apporte la possibilité pour l’opérateur :

- d’identifier de manière fiable l’équipement dans le processus de consignation/déconsignation
- de tracer le passage et les horaires précises pour son responsable.

La RFID sécurise vos interventions de maintenance industrielle !