Traçabilité des bacs de surgélation

La traçabilité alimentaire est un point crucial pour les fabricants de plats cuisinés ou de transformation de produits.
img

Traçabilité des bacs

Lorsqu'il s'agit de la traçabilité des bacs de surgélation, la technologie RFID en Ultra Haute Fréquence (UHF) est très souvent privilégiée. En effet, si l'on compare les différentes solutions de traçabilité existantes, la solution RFID UHF offre de nombreux avantage. Comme la possibilité de réécrire différentes informations sur un même tag, mais aussi la résistance à des environnements extrêmement sévères (eau, choc de température, vapeur…).

Dans le cadre de cette application, l'enjeu est de tracer les Ordres de Fabrication (OF) correspondants aux lots d'arrivage de produits de la mer.

Process de fabrication

   1 : Ecriture manuelle du n°OF dans le tag, accroché à la 1ère cagette d’un lot
   2 : Lecture avant chargement des cagettes dans une nacelle
   3 : Ecriture dans le tag de la nacelle et association du n°OF à la nacelle
   4 : Pesée de la nacelle avant cuisson et surgélation, écriture du poids
   5 : Pesée de la nacelle après cuisson et surgélation
   6 : Lecture n°OF sur dépileurs des lignes de conditionnement

Durant le cycle production, les tags doivent tenir les étapes suivantes :

-    Bain dans une eau à 98°C
-    Température ambiante
-    Bain d'eau à 2°C (coupure de cuisson)
-    Température ambiante
-    Bain de saumure (eau, sel, sucre) à -18°C

C'est donc par poste de 8 heures, les caisses font 50 cycles de fabrication. De plus, 1 fois par jour, il est pratiqué un lavage au canon à mousse et un rincage à l'eau froide.

Par conséquent le tag doit alors être intégré dans un bloc pour tenir aux chocs mécaniques, aux contraintes de températures du cycle de production. Ainsi il est déporté de la surface inox des nacelles. La traçabilité des bacs de surgélation peut donc être effectuée de manière fiable.